Religion & Esotérisme

  • « Il y a un temps pour tout », nous disent les Écritures. Et dans la crise décisive que nous traversons, le pape François n'en doute pas un instant : c'est le temps de changer.

    Né de sa propre expérience du confinement, ce dernier livre du pape est un vibrant appel à l'action. Alors que le monde traverse une nuit d'épreuves, il s'agit plus que jamais d'y discerner une dynamique de conversion. Comment un changement se produit dans l'Histoire, comment nous l'embrassons ou lui résistons, comment Dieu vient à chaque instant rencontrer notre condition.

    « Viens, parlons, osons rêver... », ainsi le pape interpelle-t-il chacun, qu'il soit croyant ou non. Ce faisant, comme le dit Mgr Benoist de Sinety, il nous invite « à rêver non pas de petits rêves personnels et autosuffisants, mais à rêver ensemble, à rêver grand ».

  • Ce texte fondateur de la sociologie de la religion traite des motivations psychologiques de l'émergence du capitalisme en Occident. Il interroge également l'adéquation entre la recherche rationnelle du profit et les valeurs luthériennes et calvinistes. En complément, deux textes extraits du recueil "Etudes de la sociologie de la religion" paru en 1920.

  • Coran (Le)

    Anonyme

    «Ce livre est un ordre qui vient de notre part ; nous envoyons des apôtres à des intervalles fixés.» Sourate XLIV

    Ajouter au panier
    En stock
  • En mai 2018, cinq ans après les premières mesures d'urgence demandées par le pape François pour assainir les finances du Vatican, le constat est plus alarmant que jamais. Si rien n'est fait, le versement des salaires et des pensions sera compromis et, avec lui, l'intégrité et l'existence même du petit Etat : la faillite est annoncée pour 2023. A travers cette enquête s'appuyant sur plus de trois mille documents confidentiels, Gianluigi Nuzzi dévoile les machinations qui, malgré l'urgence, entravent l'ultime mission de sauvetage mise en place par François : opérations de déstabilisation des fidèles collaborateurs du pape, sabotage acharné de leur travail, budgets falsifiés...
    Face à l'inertie d'une Curie corrompue, aux privilèges et aux malversations scandaleuses que certains veulent à tout prix dissimuler, François parviendra-t-il à sauver le Vatican de la banqueroute imminente ?

  • Supportant mal que les lois israéliennes m'imposent l'appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d'apparaître auprès du reste du monde comme membre d'un club d'élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif.

    Couverture : création Studio Flammarion

  • Arie est la femme la plus célèbre de l'Histoire, mais elle est aussi la plus mal connue... Car, croyants ou non croyants, que savons-nous d'elle? Nous avons en tête cette image transmise par les peintres de la Renaissance, celle d'une jeune femme à la pureté virginale et aux allures de moniale, l' élue de Dieu qui enfanta le Christ. Archéologue, historien des religions, James D. Tabor a mené une enquête continue pendant plus de vingt ans. Il a participé à des dizaines de fouilles dans la vieille ville de Jérusalem, sur les bords de la mer Morte ou sur le mont Sion. Il a recherché sa trace dans les textes anciens, les Évangiles ou les écrits apocryphes, mais aussi dans les sources hébraïques. Il a confronté les hypothèses, établi sa chronologie.
    Ce livre est le fruit de sa quête. L'historien fait revivre Marie, une femme juive de son temps, qui a éprouvé les drames de l'occupation romaine, dans un pays déchiré par les querelles de pouvoir, en proie à une révolution messianique. D'une plume alerte et rigoureuse, il dresse le portrait d'une femme forte et puissante, inspiratrice d'un mouvement religieux qui allait bouleverser le monde.

  • Pour le judaïsme, la première question n'est pas «Qui est Dieu?» mais «Comment Dieu se révèle-t-il aux hommes?» Cette interrogation fondamentale, les maîtres y répondent de façon surprenante : Dieu s'est révélé dans un Livre. La tâche primordiale de l'homme est dès lors de lire, d'étudier, de commenter, d'interpréter, de transmettre... Car c'est en interprétant que l'homme peut restituer l'infini du sens et l'Infini de Dieu.
    Les traces de ce dialogue entre les hommes et Dieu sont déposées dans le Talmud, qui se présente comme un commentaire de la Bible, rédigé entre le IIe siècle avant J.-C. et le VIe siècle après J.-C. Une prodigieuse rhapsodie de lectures et d'interprétations, toujours formulée au coeur de discussions entre les maîtres, où s'énonce une éthique de la relation à l'autre homme.
    Depuis quinze siècles, le Talmud est la véritable Bible du peuple juif, passage obligé de toute interprétation des Écritures, à la fois sur le plan du droit (halakha) et de la philosophie (aggada), réflexion décisive pour les règles de vie et référence incontournable pour l'intelligence de la Révélation.

  • Présentation de l'histoire de l'islam et des enjeux culturels et géostratégiques de son développement, afin d'en distinguer les faits historiques, les croyances, les mythes et l'imaginaire.

  • Le Jésus de Nazareth est un livre important. Quelle en est la signification ? Celle d'une "recherche personnelle" que Benoît XVI définit en ces termes : "J'ai voulu représenter le Jésus des évangiles comme un Jésus réel, comme un "Jésus historique" au vrai sens du terme". La conviction profonde du théologien rejoint en effet celle du croyant : le Christ des évangiles est en lui-même une figure sensée et cohérente - en quoi les récentes tentatives de reconstitution du personnage sous l'angle strictement historico-critique font fausse route.
    La véritable identité de Jésus ne peut être comprise qu'en partant du mystère même de Dieu. Ce cheminement, Benoît XVI nous y convie dans un face-à-face passionnant avec l'écriture sainte.

  • « Ce livre se veut une porte d'entrée à mes deux précédents ouvrages consacrés à la figure et au message de Jésus de Nazareth. J'ai cherché à interpréter, en dialoguant avec des exégètes d'hier et d'aujourd'hui, ce que Matthieu et Luc racontent, au début de leurs évangiles, sur l'enfance de Jésus.
    Une interprétation juste, selon moi, requiert deux étapes. D'abord, il faut se demander ce qu'ont voulu dire, à leur époque, les auteurs de ces textes - c'est la composante historique de l'exégèse. Mais il ne faut pas laisser le texte dans le passé. La seconde question doit être : « Ce qui est dit est-il vrai ? Cela me regarde-t-il ? Et si cela me regarde, de quelle façon ? » Je suis bien conscient que toute interprétation reste en deçà de la grandeur du texte biblique. J'espère que ce petit livre, malgré ses limites, pourra aider de nombreuses personnes dans leur chemin vers et avec Jésus ».
    Benoît XVI

  • Présente l'évolution de l'implantation des grandes religions monothéistes et polythéistes et les grandes constantes de la recherche spirituelle, dans les différentes pratiques religieuses actuelles, que sont la transmission de la vie, de la mémoire, le caractère sacré des liens entretenus avec le divin.

  • "Le mot dieu est ambivalent. Il a un adret et un ubac. Une face sud et une face nord. Quand Nietzsche annonce : "Dieu est mort", il fait référence au dieu personnel, bon, jaloux ou miséricordieux, que le croyant prie dans les églises, mosquées et synagogues. C'est la face sud. La face nord, il n'en souffle mot. Elle est abrupte, lisse, vertigineuse, sans filet, sans contour, sans fond, nocturne. C'est elle que nous voyons aujourd'hui pointer à l'horizon.
    Cela pourrait être le sens, encore caché, de notre modernité." H. C. Dans une démarche et un style uniques en leur genre, Hervé Clerc nous invite à un voyage ascendant vers une réalité ineffable et cachée, qui a peu de chose à voir avec le "Dieu" que l'on nie ou confesse habituellement. Depuis toujours, certains mythes, contes ou légendes nous livrent des indices qu'il nous aide à décrypter.

  • Une initiation qui n'exclut pas la profondeur de l'analyse. L'auteure étudie successivement la fonction des brahmanes, les quatre buts de l'homme selon le dharma, le jeu des cosmogonies et les amours divines.

  • « Fuite des fidèles, dissensions internes, tarissement du clergé, conflits d'autorité, méfiance envers la science théologique et biblique, remises en ordre et mesures de restauration, rapports distendus entre Rome, les Églises locales et les communautés de fidèles... Telles sont, en vrac et en gros, les questions vitales qui me furent posées et qui seront agitées dans ce livre. Questions périlleuses, parce qu'elles mettent en cause des structures organiques, questions surtout troublantes pour la foi de notre temps. J'ai accepté néanmoins d'en traiter, parce qu'elles me sont familières et me hantent.
    Beaucoup de fidèles hésitent à rester dans l'Église ou à la quitter, comme tant d'autres l'ont déjà fait, ce qui revient souvent, pour eux, à se demander s'ils vont lutter pour garder une foi vivante ou la laisser s'en aller par fidélité à leurs propres exigences de vérité. Le titre donné à ces entretiens, Croire quand même, exprime le message, de compréhension et d'encouragement, que ce livre voudrait porter à ses lecteurs. »

  • Quel est le dieu des chrétiens? Quelles en sont les caractéristiques? Quelle en est la singularité? À ce sujet vaste et quelque peu intimidant, le philosophe Rémi Brague répond en sept chapitres concis, informés, stimulants.
    Que Dieu soit bien au-delà des représentations que l'on s'en fait, c'est une affaire entendue, mais cela ne justifie pas pour autant les approximations et les confusions qui sont de mise aujourd'hui dès qu'on aborde les questions religieuses. Car tout le monde ne se fait pas de Dieu la même idée, et celle que s'en font les chrétiens est, au fond, plutôt surprenante. Qui est alors ce dieu, et qu'en pouvons-nous connaître? Il est un, mais pas de n'importe quelle façon; il est père, mais non pas mâle; il a parlé, mais pas pour nous demander quoi que ce soit; il pardonne, mais sans ignorer la décision de notre liberté.
    Au terme de cette enquête, le lecteur pourra accepter ou refuser le dieu des chrétiens ; dans les deux cas, il le fera en connaissance de cause.

  • Je me suis efforcé de présenter ici une conception du monde et du divin qui m'était familière et telle qu'elle apparaît à l'Hindou d'aujourd'hui, sans chercher à en démêler les sources.
    Devant l'avilissement d'une pensée religieuse devenue purement dogmatique, puritaine et sociale, non seulement en Occident mais dans l'Inde moderne elle-même, il semble que la redécouverte d'une mythologie symbolique, d'une cosmologie qui ne sépare pas religion, métaphysique et science, d'un respect plus grand de la liberté d'être et de penser, qui n'est en fait que le respect du créateur qui a inventé l'homme, pourrait être la source de cette ère nouvelle qui doit succéder aux désastres qui menacent l'humanité.
    Je n'ai pu donner ici que des aperçus très succincts de l'immense littérature téléologique et mythologique de l'Inde. J'ai cherché uniquement à rassembler quelques éléments essentiels pour permettre une meilleure compréhension de la conception hindoue de la multiplicité du Divin et des dangers inhérents à l'illusion monothéiste.

  • L'ouvrage détaille les grands axes théologiques du protestantisme en s'attachant à son discours et à ses règles, puis analyse ses pratiques dont ses rapports particuliers avec la Bible ainsi que son style marqué par la pluralité, la liberté et la simplicité. Avec une présentation de théologiens et des repères chronologiques.

  • " Le taoïsme est tellement plus éloigné de nous que telle doctrine antique ou médiévale qu'il nous procurera une nourriture infiniment moins accessible, et qui devra être débarrassée de la gangue qui l'entoure ; elle sera infiniment moins variée aussi et plus difficilement assimilable.
    Mais elle n'en aura pas moins une force telle que tous ses manques disparaîtront devant l'idée unique qui en forme le noyau substantiel, et qui, indéfiniment répétée et sous toutes ses formes, ébranlera l'esprit le plus rebelle après l'avoir scandalisé. Elle la forcera, cette idée, à voir ce qui l'entoure et lui-même sous un jour nouveau, comme si le rayon d'une étoile, lui parvenant après des millions d'années-lumière, remettait en question tout ce que notre Soleil nous a fait voir jusqu'alors.
    "

  • Qu'apporte vraiment le christianisme aux hommes d'aujourd'hui, dans leur manière d'envisager l'existence humaine et de vivre ? Timothy Radcliffe passe en revue un certain nombre de domaines où les chrétiens devraient "faire la différence", c'est-à-dire garder une certaine distance par rapport à la culture dominante et y inscrire quelque chose d'original. C'est notamment en orientant leur regard et leur vie vers le mystère du Dieu vivant et en faisant de l'Eglise un lieu de liberté, de courage, de joie et d'espérance que les chrétiens témoigneront au mieux de l'originalité et de l'actualité de leur religion.
    Onze chapitres portant sur l'espérance et sa manifestation dans la vie du chrétien ; la liberté comme apprentissage de la spontanéité ; la joie et son effet apaisant ; le courage, présenté comme la vertu dont l'Eglise a le plus besoin ; le corps et la sexualité ; l'amour et la recherche de la vérité ; l'unité et la communion entre les hommes et la gestion des divisions et des conflits ; le repos en Dieu comme promesse et invitation à être à l'aise, à être "chez soi" en ce monde.
    Un livre stimulant et exigeant.

  • Constatant que le voile est devenu un emblème identitaire de l'islam, l'auteur met en évidence un paradoxe : au sein d'une religion qui interdit les images, le voile fait image. Il transforme les femmes en icônes vivantes du refus de la figure. Analysant le «Coran», l'art orientaliste et l'actualité, il propose une lecture inédite des stratégies à l'oeuvre derrière le voile.

  • L'histoire dchristianisme selon trois axes : les fondements de la doctrine et ses principaux courants, les différentes communautés et leur environnement culturel, la civilisation et l'art comme expression du divin.

  • Comment le christianisme, rameau du judaïsme, s'est-il construit dans un Proche-Orient travaillé par les mouvements messianiques ? Comment l'Eglise s'est-elle organisée, d'abord dans la clandestinité, puis une fois le christianisme devenu la religion officielle de l'Empire romain ? Quel était le quotidien d'un chrétien dans les empires d'Orient et d'Occident ? Quels débats doctrinaux ont déchiré la chrétienté tout au long de son histoire, quels ont été ses rapports avec les hérétiques, les juifs, les musulmans ? Comment l'autorité du pape s'est-elle imposée comme une spécificité du catholicisme ? Humbles laïcs, moines, prêtres ou évêques, comment vivaient-ils, au Moyen Age, les rythmes liturgiques, le culte des saints, l'appel de la croisade ou la peur de la mort ? Quelles ont été les réactions de l'Eglise face à l'irruption de la modernité ? Comment s'est faite l'expansion du catholicisme en Asie, en Afrique ou en Amérique, où il compte aujourd'hui le plus grand nombre de fidèles ? Ce livre raconte deux mille ans d'une histoire souvent réduite à quelques dates éparses et à quelques images, sanglantes ou suaves ; une histoire pourtant intimement mêlée à notre passé.
    "Jean-Pierre Moisset est un guide sûr, a écrit René Rémond. Il atteste l'émergence d'une nouvelle génération d'historiens."

  • Vivre, à quoi ça sert ?« Mes contemporains sont poursuivis par le non-sens. J'en rencontre souvent qui vivent dans l'inquiétude l'insécurité, parfois même l'angoisse : "vivre à quoi ça sert ?" Souvent désespérés, la vie leur semble une succession chaotique d'instants et d'événements. Comme je les comprends ! J'ai connu moi aussi les chemins sans issue, les nuits sans, réponse...
    Cette inquiétude du sens, dira-t-on, est nécessaire. D'âge en âge, elle a taraudé l'humanité. Oui, mais le problème de notre époque, c'est l'absence de moyens pour y répondre. Le nez dans le guidon, nous nous noyons dans la fête, la consommation et le travail, sans que jamais l'horizon de la route ne soit contemplé ou visé. Qu'ai-je donc à proposer, moi, vieille religieuse de 95 ans ? Oh, rien que je n'aie trouvé toute seule ! Simplement ceci : j'ai au la chance de rencontrer très tôt un penseur de génie, Blaise Pascal. Ce qu'il dit éclate de vérité, c'est concert et radieux. Au terme de tant d'années, je n'ai trouvé nulle part ailleurs une si grande liberté de pensée ni autant de réponses à mes questions. Ce chemin de libération, de paix et de joie, je voudrais à présent vous le faire partager. »Soeur Emmanuelle

empty