Editions Du Masque

  • Cinq heures du matin. John Rebus, pourtant à la retraite, est tiré du lit par la sonnerie stridente du téléphone. À l'autre bout, sa fille, paniquée, lui apprend que son compagnon Keith a disparu. De son côté, la police écossaise découvre le corps d'un riche étudiant saoudien, Salman bin Mahmoud, assassiné sur un vulgaire parking d'Édimbourg. Et les pistes, aussi ténues que variées, ne semblent mener nulle part.
    Tandis que Siobhan Clarke et l'inspecteur Malcom Fox tentent de démêler cette enquête, John Rebus roule vers le petit village côtier plein de secrets où réside sa fille. Mais, pour la toute première fois, la vérité est peut-être ce qu'il désire le moins découvrir...

    Un polar palpitant qui, sur toile de fond de Brexit, aborde la violence de la xénophobie et explore la puissance et la fragilité des liens familiaux. Un livre qui se dévore, pimenté à souhait par l'humour de cet enquêteur atypique.


  • " il y a eu meurtre à courbevoie.
    ". message bien laconique pour un crime aussi épouvantable. camille verh?ven comprend très vite que dans cette affaire les explications rationnelles seront inopérantes. et il a raison. parce que les crimes illogiques, horribles, gratuits, vont se succéder, que la presse va très vite se déchaîner contre la " méthode verhoeven ", que le juge deschamps, le parquet, le ministre lui-même, n'auront de cesse de le dessaisir de l'affaire pour manquements à la discipline.
    et parce que camille verhoeven va formuler une hypothèse. à laquelle personne ne veut croire. une hypothèse hors nonnes. camille a beau y être habitué, ça agace. et il va bientôt se retrouver seul face à un assassin qui semble avoir tout compris, tout prévu, tout manipulé. jusqu'au moindre détail. jusqu'à la vie même de camille qui n'échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser dans les règles de l'art.


  • L'été de cristal se situe en 1936, alors que l'on “nettoie” berlin en prévision des j.o. bernie gunther, ancien membre de la kripo devenu détective privé n'est pas sans ressembler à philip marlowe, le modèle culte de tous les privés. son enquête (meurtre de la fille d'un industriel et disparition de bijoux) le conduit à se laisser interner au camp de dachau... dans la pâle figure, situé en 1938, il est victime d'un chantage de heydrich qui veut le contraindre à réintégrer la police. un requiem allemand, le plus noir des trois, commence en 1947 dans berlin en ruine et divisé en secteurs d'occupation. la trilogie berlinoise, tout en respectant les règles du genre policier, offre un portrait glaçant et puissamment évocateur de berlin au quotidien à l'ère nazie.
    Traduit de l'anglais par gilles berton (traduction entièrement révisée)

  • Sully, modeste shérif d'un comté minable de Los Angeles, se laisse entraîner une nuit par Shay, une gamine de 13 ans dont la mère est tombée en panne dans le désert Mojave. Dee Storey, 28 ans, tueuse professionnelle, les y attend de pied ferme. Le meurtre accompli, elles enterrent leur victime à la hâte.
    Mais s'il a survécu, Sully n'est pas pour autant au bout de ses peines. Victime d'un complot ourdi avec la complicité de ses collègues, meurtri dans sa chair et son âme, il décide de disparaître.
    Dix ans plus tard, les révélations d'un journaliste le décident à revenir au pays. Pas tant pour se venger que pour se réhabiliter. Dee, rongée par le speed et la folie meurtrière, va tout faire pour l'empêcher de parler. Et Shay, qui essaie d'échapper à l'emprise maternelle en même temps qu'elle découvre ses sentiments pour cet homme malmené par le destin, devra arbitrer leur duel impitoyable.

    Un style explosif, mélange de violence âpre et de lyrisme poignant, avec des dialogues au rasoir. Un roman hyper-noir, chargé d'énergie électrique, d'une intensité impitoyable.

  • Serena

    Ron Rash

    Situé dans les Smoky Mountains de Caroline du Nord, Serena allie, selon l'auteur, « drame élisabéthain, problèmes environnementaux et richesse de la langue ». L'héroïne, sorte de Lady Macbeth des années 1930, est l'épouse de George Pemberton, riche et puissant exploitant forestier. Ces deux-là sont des prédateurs, prêts à tout pour faire fructifier leur entreprise dont l'objectif est de couper tous les arbres à portée de leur main. Une ambition que vient menacer le projet d'aménagement d'un parc national, pour lequel l'État convoite leurs terres. Pemberton met sa fortune à contribution pour soudoyer tous les banquiers et politiciens qu'il faut, et Serena n'hésite pas à manier fusil et couteau pour éliminer les obstacles humains. Belle, ambitieuse et intrépide, Serena fascine son mari et ses employés, pour lesquels elle n'éprouve aucune compassion. Et pourtant chaque jour apporte son lot de blessés, voire de morts, tant le métier de bûcheron est dangereux en soi et la nature alentour hostile, quoique magnifique. Le roman prend des allures de thriller lorsqu'elle poursuit de sa haine implacable le fils naturel que Pemberton a engendré avant son mariage et qu'il semble vouloir protéger. Sa fureur vengeresse ira très loin.Traduit de l'américain par Béatrice Vierne

  • Ils sont dix à avoir reçu l'invitation : des vacances d'été sur l'île du Soldat ! Voilà une proposition à laquelle personne ne saurait résister. Non seulement c'est gratuit, mais l'île a tant fait parler d'elle ! Chacun se demande qui est son nouveau propriétaire - une star d'Hollywood, un milliardaire américain, ou l'Amirauté britannique qui s'y livrerait à des expériences ultrasecrètes ? Aussi, sans vraiment connaître leur hôte, ils accourent volontiers : le médecin, le play-boy, la jeune prof de gym, le juge à la retraite, le général bardé de décorations, la vieille fille grincheuse, le sémillant capitaine, le majordome et sa femme, et M. Davis qui ne s'appelle pas Davis... Qu'ont-ils donc en commun ?

    À l'arrivée, cela dit, un par un, tous connaîtront le même sort...

    Ajouter au panier
    En stock
  • La deuxième femme

    Louise Mey

    Sandrine est une jeune femme qui ne s'aime pas beaucoup. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade, ses cheveux trop filasses. Timide, mal à l'aise, elle bafouille quand on hausse la voix ; reste muette durant les déjeuners entre collègues.
    Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et où il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils ; sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, timide, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence ; fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias, si discret, si effacé - tellement craintif et secret qu'il pourrait être son fils à elle, Sandrine.
    Mais ce n'est pas son fils ; ce n'est pas son homme ; la première femme était là avant, la première femme était là d'abord. Et le jour où cette elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s'écroule. Où était la première femme ? Que s'est-il passé dans la maison où elle a laissé une place vide ? Que pense cet homme, à qui appartient-il désormais ? Et surtout, comment la première femme va-t-elle récupérer son dû ?

  • Quoi de plus reposant et tranquille qu'une croisière sur le Nil ? Sauf quand on retrouve à bord le corps de Linnet Ridgeway tuée d'une balle dans la tête. Linnet avait tout pour elle, jeunesse, beauté, richesse... tout, jusqu'à ce qu'elle perde la vie !
    Parmi les passagers, tous sous le choc d'une telle découverte, se trouve Hercule Poirot, le célèbre détective belge. Et voilà que justement il se rappelle avoir entendu un homme dire au sujet de la victime : « Je poserai bien mon pistolet contre sa tempe et j'appuierai sur la gâchette ! » Mais cette déclaration, si elle n'est pas anodine, ne fait pas forcément de vous le coupable idéal.

    1 autre édition :

  • C'est par le plus grand des hasards qu'Hercule Poirot se trouve à bord de l'Orient-Express, ce train de luxe qui traverse l'Europe.
    Alors qu'il est bloqué par la neige au coeur de la Yougoslavie, on découvre, dans l'une des voitures, le corps d'un Américain sauvagement assassiné à coups de couteau. Le meurtrier se cache forcément parmi les voyageurs. Mais qui de la princesse russe, de l'Américaine fantasque, de ce couple de Hongrois distingués, de ce colonel de retour des Indes ou même du propre secrétaire de la victime a bien pu commettre pareil crime ? L'enquête commence, elle sera l'une des plus difficiles et des plus délicates pour notre célèbre détective belge.Traduit de l'anglais par Jean-Marc Mendel

    1 autre édition :

  • Oconee, comté rural des Appalaches du Sud, début des années cinquante.
    Une terre jadis arrachée aux Indiens Cherokee, en passe d'être à jamais enlevée à ses habitants : la compagnie d'électricité Carolina Power rachète peu à peu tous les terrains de la vallée afin de construire une retenue d'eau, immense lac qui va recouvrir fermes et champs. Pour l'heure, la sécheresse règne, maïs et tabac grillent sur pied. Le shérif Alexander est le seul gars du coin à avoir fréquenté l'université, mais à quoi bon, quand il s'agit de retrouver un corps volatilisé ? Car Holland Winchester est mort, sa mère en est sûre, qui ne l'a pas vu revenir à midi, mais a entendu le coup de feu chez le voisin.
    L'évidence et la conviction n'y font rien : pas de cadavre, pas de meurtre. Sur fond de pays voué à la disparition, ce drame de la jalousie et de la vengeance, noir et intense, prend la forme d'un récit à cinq voix : le shérif, le voisin, sa femme, leur fils et l'adjoint.

  • Au décès de leur tante Ada, Tommy et Tuppence Beresford découvrent un magnifique tableau représentant une maison au bord d'un canal. Une vue de rêve, qu'on n'oublie pas facilement, et Tuppence jurerait l'avoir déjà admirée quelque part... Plus mystérieux encore, la disparition d'une autre locataire de la maison de retraite d'Ada, justement celle qui lui a offert le tableau. Une femme qui, lorsque les Beresford l'avaient croisée au cours d'une précédente visite, leur avait tenu d'étranges propos sur un enfant enterré dans une cheminée...

    Touche après touche, l'auteure d'Hercule Poirot et de Miss Marple nous conduit, avec un calme effroyable, vers l'horreur la plus totale.

    1 autre édition :

  • Personne ne remarque jamais la présence de M. Satterthwaite, ce vieux gentleman aimable et effacé. Pourtant, on aurait tort de le prendre pour un personnage falot. Invité dans les manoirs de la noblesse, en villégiature sur la Riviera... où qu'il aille, des drames éclatent. Spectateur discret et attentif, il n'attend que le signe de M. Quinn pour entrer en scène. Ensemble, ils démasquent les coupables et innocentent les victimes. Ensemble, vraiment ? Comment se fait-il alors qu'il ignore tout de son prétendu ami ? Satterthwaite ne serait-il qu'un instrument entre les mains de M. Quinn ? Le mystérieux Harley Quinn, justicier insaisissable dont le visage reste toujours dans l'ombre...

    À travers les douze nouvelles de ce recueil, la reine du crime s'amuse à explorer l'étrange et l'inquiétant, ravie de troubler son lecteur en flirtant avec la frontière du fantastique.

    Ce titre réunit les volumes précédemment publiés sous les titres Le Mystérieux Mr Quinn et Mr Quinn en voyage.

  • L'équipe du commandant Valentin enquête sur une série de meurtres commis dans le quartier de la gare du Nord. Le tueur a une signature étrange : il ne s'en prend qu'aux femmes âgées vivant seules, et laisse ses victimes dans un décor de veillée funèbre.

    Tandis que l'enquête piétine, faute d'indices, Madeleine Cornot, vieille fille aigrie et solitaire, voit son quotidien bouleversé par sa rencontre avec Mathieu, un « drôle de jeune » au regard glaçant. Se noue entre eux une relation ambiguë autour de laquelle rôdent la mort et la folie.

  • 1905. Le dernier coup d'Arsène Lupin s'est terminé sur un drame : Jacinthe, l'une de ses complices, a été étranglée avec une des cravates du gentleman cambrioleur, si bien que les journaux titrent le lendemain : « Lupin assassin ­! » Décidé à laver son honneur, il se lance à la recherche du véritable meurtrier, dont la piste le mène à une clinique psychiatrique pour gens fortunés. Il ne reste plus à Lupin qu'à se faire interner pour essayer de trier les fous et les assassins, qui sont parfois les mêmes.
    Tandis que son adversaire se révèle doué d'une intelligence machiavélique et que les cadavres s'accumulent, Lupin ne renonce à aucun de ses talents de manipulateur pour venger Jacinthe. Mais il rencontre le seul obstacle auquel il ne s'attendait pas : il tombe amoureux d'une infirmière...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Solovki

    Claudio Giunta

    La mer Blanche est d'un noir effrayant, qui se mélange à celui du ciel. Un vent glacial s'introduit dans les fissures des bateaux, dans les maisons, jusque dans le coeur des hommes. Au milieu de cette masse sombre, les îles Solovki, ancien goulag soviétique, sont plongées dans la brume.
    C'est là que sont partis trois amis florentins pour restaurer un monastère. De là aussi qu'ils ne sont jamais revenus.
    Alessandro Capace, journaliste pigiste et écrivain raté, est envoyé sur place par son employeur, qui lui réclame « du mystère et du sang » pour alimenter l'attention des lecteurs.
    Mais plus ses recherches avancent, plus les îles Solovki, insondables et dangereuses, lui semblent receler un mal atavique. Il y a des eaux qu'il vaudrait parfois mieux ne pas remuer...

  • Nina a 31 ans, elle aime les chats, Ryan Reynolds et les couchers de soleil. Accessoirement, elle est aussi une inspectrice du Queens coriace et féministe.
    Alors qu'elle enquête sur une disparition, elle retrouve l'homme qu'elle cherchait au fin fond d'un entrepôt, ligoté à un diable, une balle dans la tête.
    Les parents de la victime pointent du doigt Susan, l'épouse, qu'ils accusent d'être violente et manipulatrice. Mais Susan a un alibi, et pas des moindres : elle était dans un centre pour femmes battues le soir du meurtre. Un lieu qui n'est connu de personne, pas même de la police, et vers lequel plusieurs affaires classées convergent pourtant. Chaque fois, des meurtres d'hommes violents. Et chaque fois, le même alibi pour les veuves.
    Pour tirer cette affaire au clair, Nina décide d'infiltrer l'endroit. Mais elle ne sait pas à qui elle s'attaque... Car lorsqu'il s'agit de survivre, la morale n'a pas sa place et la justice emprunte mille visages.

    Un thriller brillant, tout en nuances, qui explore le pouvoir et les limites de la vengeance.

  • Chambre 413

    Joseph Knox

    « Habituellement, je ressentais la présence d'un cadavre comme une absence, mais dans ce cas précis, j'avais l'impression qu'un trou noir s'ouvrait devant moi. » Tournant le dos à sa vie d'avant, indifférent à son avenir, l'inspecteur Aidan Waits s'est résigné à intégrer la patrouille de nuit - cycle sans fin d'appels insignifiants et de solitudes insolubles. Jusqu'à ce que lui et son coéquipier, l'inspecteur principal Peter Sutcliffe, soient dépêchés au Palace, un immense hôtel désaffecté au coeur d'une ville en ébullition. Sur les lieux, dans la chambre 413, ils découvrent un homme. Il est mort. Et il sourit. On a retiré toutes les étiquettes de ses vêtements. On a limé et remplacé ses dents. Même ses empreintes digitales ne sont pas les siennes. Seule une pièce cousue à l'intérieur de son pantalon donne un indice sur son ultime acte désespéré...

    Tandis qu'Aidan s'immerge dans le passé de l'inconnu, il se rend compte qu'un fantôme surgi du sien hante le moindre de ses faits et gestes. Mystérieux incendies, appels anonymes et menaces pures et simples : Aidan va devoir affronter ses démons avant de découvrir la véritable identité de l'homme de la chambre 413.

  • Puisqu'il est le médecin du village, Sheppard est l'un des premiers, naturellement, à constater la mort étrange qui frappe successivement M. Ferrars, puis sa veuve, enfin Roger Ackroyd avec lequel elle devait se remarier... Le voici associé à la fascinante enquête que mène, impromptu, un certain Hercule Poirot - " énorme moustache " et " yeux inquisiteurs " - qui passe là sa retraite et " cultive des citrouilles " ! Chacun, à sa manière, semble bien être mêlé à ce mystère ; mais " il n'est pas facile de cacher quelque chose à Hercule Poirot, car il a l'habitude de tout découvrir ".

    2 Autres éditions :

  • Les fragiles

    Maud Robaglia

    Jérémiade n'est pas dupe. Elle sait bien que sa fille, la parfaite petite ménagère, et son gendre, chief happiness officer, ne sont pas aussi joyeux et équilibrés qu'ils prétendent l'être. Personne ne l'est. Surtout pas elle, dont la vie se résume depuis quelque temps à vérifier la solidité des plafonniers. Jérémiade travaille au Parfait Nettoyeur, où elle vend des shampouineuses à moquette et des aspirateurs. Tout nettoyer la calme, l'aide à contenir ses larmes dans un monde où le moindre signe de faiblesse est devenu suspect. Depuis que le pays connaît une vague de suicides sans précédent, faire part de ses états d'âme expose à rejoindre le camp des Fragiles, et les Fragiles, on les isole, on les enferme et on les traite. Car si la fragilité est contagieuse, il faut l'éradiquer. Afficher son bonheur devient alors une question de survie. Mais Jérémiade n'a jamais su faire semblant... Un puissant et dérangeant roman noir, dans lequel Maud Robaglia raconte la tyrannie du bonheur, la peur de vivre, et les difficultés d'une société à composer avec la fragilité.

  • Hambourg, 1948. Toujours paralysée par un fort taux de criminalité et une économie en berne, la ville poursuit sa lente reconstruction. À la suite d'une blessure grave, l'inspecteur principal de la police allemande, Frank Stave, quitte la brigade des Homicides pour l'Office de lutte contre le marché noir qui règne en maître sur la ville.

    Très vite, il se retrouve confronté à une affaire énigmatique : des Trümmerfrauen, ces femmes qui ont entrepris de déblayer les ruines des immeubles, sont tombées sur des oeuvres d'art datant de la République de Weimar... et sur un cadavre. À cela s'ajoute l'apparition de curieux billets de banque qui risquent de déranger les plans secrets des Alliés. Stave découvre d'étranges parallèles entre les deux affaires. La recherche de la vérité s'avère dangereuse. Et pas seulement pour lui.

  • À la fin d'un bal masqué donné à Asthall Manor pour les dix-huit ans de Pamela Mitford, quelques-uns des Bright Young Things, cette jeunesse dorée et débridée dont les journaux commentent avidement les nombreuses frasques, organisent l'une de leurs fameuses chasses au trésor. Mais la partie se termine tragiquement  : l'un des invités est poussé du haut du clocher de l'église.
    Convaincue de sa culpabilité, la police arrête alors Dulcie, une domestique, qui fait partie du gang des Quarante Voleuses dirigé par Alice Diamond. Mais Louisa Cannon, chaperon des soeurs Mitford, croit Dulcie innocente. Avec Pamela et Nancy Mitford, elle est bien décidée à disculper la jeune fille... tandis que le véritable assassin rôde peut-être non loin de là.
      S'inspirant d'un fait réel le gang des Quarante voleuses ou Les Quarante Éléphantes, qui organisaient des grandes razzias dans les plus grandes enseignes londoniennes Le Gang de la Tamise est une véritable plongée dans le Londres des années folles et dans des lieux interlopes où se côtoient la pègre et la bourgeoisie anglaise.

  • Mars 1943. Le Reich vient de perdre Stalingrad et le moral est au plus bas. Pour Joseph Goebbels, il faut absolument redonner du panache à l'armée allemande et porter un coup aux Alliés. Or sur le territoire soviétique, près de la frontière biélorusse, à Smolensk, ville occupée par les Allemands depuis 1941, la rumeur enfle. Des milliers de soldats polonais auraient été assassinés et enterrés dans des fosses communes. Dans la forêt de Katyn, aux abords de la ville, des loups auraient d'ailleurs déterré des fragments de corps. Qui est responsable de ce massacre ? L'Armée rouge sans doute. Pour Goebbels, c'est l'occasion rêvée pour discréditer les Russes et affaiblir les Alliés. Il a l'idée d'envoyer sur place une autorité neutre, le Bureau des crimes de guerre, réputé anti-nazi, pour enquêter objectivement sur cette triste affaire. Le capitaine Bernie Gunther, qui y officie est la personne idéale pour accomplir cette délicate mission. Gunther se retrouve dans la forêt de Katyn avec une équipe pour exhumer les quatre mille corps des officiers polonais et découvrir la vérité, quelle qu'elle soit.

empty