Sciences humaines & sociales

  • Vertigo

    Raoul Rigeade

    .Qui est ce Jeff, personnage imaginaire et pourtant si proche ? Un être inquiet et fragile, avide d'un bonheur partagé que la vie lui refuse. Le roman suit la quête vaine, la solitude profonde de cet antihéros, trop tendre pour le monde impitoyable qui l'entoure. Un récit de la chute qui nous plonge dans une intrigue familiale, amoureuse et policière.

  • Florian, marié, père de trois enfants, songe à sa vie passée qui l'emporte dans les dédales de ses souvenirs auprès de Nicole, sa mère tant aimée et de son père, François, séducteur, manipulateur à la personnalité complexe et multiple. Florian, en décalage perpétuel avec son père, arrivera à s'évader grâce à la musique, puis en trouvant l'amour de sa vie, Diane. Sa mère restera sous l'emprise de son mari, comme hypnotisée par sa perversion diabolique. Elle s'enfermera dans un piège. Florian, en essayant de faire entrevoir la réalité à sa mère se fera bannir ainsi que par certains membres de sa famille fuyant la vérité. Son père maîtrisera le petit cercle familial autour de sa mère. Malgré l'aide des siens, Florian s'enlisera dans différents chemins, dont il aura de la peine à sortir indemne.

  • Piqûre de rappel est un livre bouleversant dans lequel nous suivons le quotidien de Betty. Entourée de sa famille et de ses amis, cette jeune fille studieuse se destinait pourtant à une existence heureuse. Mais à la fin de sa première année universitaire, en pleine campagne de vaccination massive, elle se sent inhabituellement fatiguée, changée. Au fil des jours, sa progressive perte d'énergie s'aggrave, un mal étrange étend progressivement son emprise sur son corps. Elle ressent des difficultés à marcher et a de soudaines pertes d'équilibre. Peu à peu, elle perd le contrôle de ses jambes. Ses visites chez différents médecins ainsi qu'une brève hospitalisation, ne lui permettent cependant pas d'expliquer les raisons de ce mal étrange. Elle cache à ses proches la gravité de la situation en espérant que les choses s'arrangent d'elles-mêmes. À 24 ans, elle finit par apprendre qu'elle est atteinte d'une sclérose en plaques et désespérée, ne comprend pas pourquoi personne ne l'en a informée plus tôt. Nul ne pourra rester indifférent à la lecture de ce tragique récit d'injustice.

  • Après avoir perdu ses parents, Shannen passera sa vie entre Los Angeles et Miami ainsi qu'à Lyon. Au rythme de différentes rencontres, elle fera l'expérience de la trahison, des mariages, des divorces et de la perte d'enfants.

  • Carlo travaille sur des chantiers dans le « bled » marocain. Seul « nézrani » (chrétien en dialecte marocain), il vit au jour le jour avec ses ouvriers arabes ou berbères.
    Il aime ce pays, mais il s'interroge pour savoir s'il pourra s'y enraciner.
    C'est l'attitude de Driss, un de ses chefs d'équipe, qui prie plusieurs fois par jour après avoir déposé ses babouches à côté de son tapis de prière, qui va alimenter ses réflexions...
    La foi de cet homme est-elle si différente de la sienne ? C'est obnubilé par ces babouches qu'il pourra prendre une décision.

  • Un pilote perd le contrôle de son avion, qui s'écrase au sol. Lorsqu'il reprend conscience après le crash, Emrys ne sait pas s'il est mort ou vivant. Dans le même temps Arno et Sonia, jeune couple furieusement amoureux, finissent de se déchirer autour d'un problème sans solution : malgré la terrible image qu'elle se fait d'elle-même, Sonia désire un enfant. Hors de question pour Arno, qui se sent poursuivi par un sombre destin. Existe-t-il un chemin pour sortir de cette apparente impasse ? Quel rôle joue Emrys, dans toute cette histoire ? Au fil de méditations métaphysiques autour de la vie et de la mort, Terry Torben offre une passionnante plongée dans une autre dimension, aux confins du monde des vivants. Il nous invite à en tirer un précieux enseignement : même au coeur de l'adversité, il reste toujours une lueur d'espoir.

  • « Alors qu'ils étaient seuls devant un bon feu de cheminée, petit punch à la main, les deux petites jouaient dehors à : Un, deux, trois, soleil !
    Paul prit l'ardoise qu'il avait sur les genoux et écrivit, en effaçant au fur et à mesure qu'Aubin lisait :
    " Lorsque tu recevras de moi la phrase suivante : Pense à moi ; je serai parti... Je te remets toutes ces notes, c'est l'histoire de notre vie à Juliette et moi, tu en découvriras toutes les coulisses... »

  • Voici la trajectoire croisée de quatre personnages fracassés par la vie, tentant de raccrocher par tous les moyens les wagons du train de la société, lancés à pleine vitesse. Mus par l'amitié, l'amour, la haine, et animés d'une puissante énergie, celle du désespoir, ils ne vont reculer devant aucune folie pour parvenir à leurs fins.

  • « Ce recueil de nouvelles a pour fil conducteur les sacs à main des femmes.
    Objets empreints de mystère, ils reflètent souvent la personnalité de leur propriétaire, ses goûts, ses manies.
    On qualifie souvent les sacs à main d'accessoires au même titre que les montres ou les bijoux.
    Si ce sont des accessoires, ils ne sont pas pour autant « accessoires »...
    Ils jouent un grand rôle dans la vie de tous les jours et déchaînent des passions ou des drames, parfois à l'insu de leur propriétaire... »
    Le lecteur va ainsi découvrir un florilège de portraits et de situations...

  • Pierre partage son temps entre Studio 82 où il est un jeune journaliste et le Casino du tigre où il joue régulièrement au poker.
    Lorsque deux de ses amis de jeu disparaissent, il se refuse de croire à une simple coïncidence et enquête alors...
    Très vite, ses investigations vont amener Pierre à douter de ses plus profondes convictions.
    Comprendra-t-il avant qu'il ne soit trop tard que certaines personnes de son entourage proche jouent un double jeu ?

  • Marie, jeune veuve de 28 ans, se recueille sur la tombe de son époux disparu un an auparavant dans des conditions étranges. Depuis ce temps-là, elle attend désespérément un signe qui ne vient pas. Alors qu'elle quitte le cimetière, elle entend des gémissements et découvre, à quelques pas de là, un homme d'une beauté parfaite, dans un état critique. Elle lui vient en aide et se persuade qu'il est ce signe qu'elle espérait tant. Mais l'homme cache un secret qui va bouleverser à jamais son existence...

  • Ophélie, une femme fragile, a du mal à se libérer de l'emprise de sa famille et de son éducation. Après une séance d'hypnose, elle découvre son profond besoin de s'éloigner pour remettre le sens de sa vie en question. Pour ce faire, elle décide de se couper du quotidien, d'abord grâce au théâtre, puis en se retirant dans un monastère indien.
    Mais en reviendra-t-elle ?

  • La vie est un chemin recouvert de galets doux et de pierres acérées, mais ces dernières finissent par se polir au fil du temps.
    Trois solitudes se rencontrent.
    Sur un palier, deux jeunes femmes emménagent le même jour. Elles vont découvrir que leur rencontre est due à une cause commune : l'absence de l'enfant tant désiré.
    Elles auront pour voisin un « vieil ours solitaire ». Il dira un jour : « Vivre seul, c'est partager la vie avec soi-même. Être solitaire, c'est ne la partager avec personne. »
    Cependant, derrière tout drame se cache l'espérance. Derrière toute espérance se tapit l'avènement salvateur. À leur manière, tous les trois se rejoindront et formeront une famille.
    « Les liens du coeur valent bien ceux du sang ! »

  • Décors : le Valais suisse et l'Écosse. Un montagnard rencontre inopinément une jeune touriste écossaise. Un lien amoureux les unit bien vite. La vie s'ouvre, lumineuse, devant eux. Mais le destin a semé ses embûches. Leur parcours ne sera pas « un long fleuve tranquille ». L'auteur vous emmène dans les méandres de leur existence peu banale, tantôt colorée de bonheurs, tantôt lourde d'orages.

  • Laura a dix ans et demi ; c'est une petite fille précoce et intelligente, détestée de son père et adorée de sa mère. Elle est la petite dernière d'une famille de cinq filles. Sa mère, Marie-Louise, élève ses filles dignement, comme elle le peut. C'est une femme soumise dont la vie n'est consacrée qu'à l'éducation de ses enfants et au service d'un mari, Albert, répugnant, abject, vulgaire, violent et alcoolique. Marie-Louise et ses filles vivent des journées mouvementées et insupportables, dans la peur du lendemain, avec quelques rebondissements. Ils résident dans un petit village du Lot-et-Garonne : Sainte Bazeille, aux côtés de voisins qui n'ignorent pas ce qui se passe dans la maison de Laura...
    Mais derrière cette vie de désolation se cache un secret de famille bien gardé par cette ordure de père..

  • Écartelée entre une mère prostituée de luxe et une grand-mère angoissée et dépressive, confrontée à l'inceste, la petite Claire, guettée par la folie, éclaboussée d'ombre et de lumière, trouvera-t-elle son chemin de résilience ?
    Un roman initiatique pervers et fort tout autant qu'une invitation à l'émerveillement.

  • Philippe est un dentiste parisien qui s'ennuie. Saül est un Américain marchand d'art excentrique. Leur rencontre se résume-t-elle à une rage de dent soulagée en urgence ? Ou apporte-t-elle la révélation d'un mal plus racinaire à extraire d'eux-mêmes ? Un lien semble se faire entre ces deux hommes aux désenchantements crépusculaires que leurs femmes et proches subissent, ou parfois conduisent...
    Entre Paris, New York, et l'indistinct de leurs sentiments, Claire, Philippe, Camilla, Saül s'engagent dans une aventure intime, à la fois commune et délirante.

  • Catherine sort à peine d'une rupture amoureuse avec un dénommé Chose, personnage arrogant et égoïste. Humiliée et fragilisée, elle décide de prendre enfin soin d'elle et de profiter de sa liberté retrouvée. Elle apprend à mieux se connaître et gagne de nouveau en confiance grâce au soutien d'une psychologue. Lors d'un séjour en Russie, elle se fait renverser par une voiture en traversant la rue et doit être hospitalisée pour de multiples fractures. Sa douloureuse convalescence dure des mois. Pour ne rien arranger, elle doit endurer la présence de sa soeur Chipie avec laquelle elle entretient des relations conflictuelles. Mais bientôt, son quotidien s'annonce plus lumineux, notamment grâce à la rencontre avec un homme charmant aux allures du cowboy Marlboro.


  • La vie de Sarah commence par deux meurtres. Coupable elle l'est, parce qu'elle a tué sa mère à sa naissance. Coupable elle l'est, parce que son père a voulu suivre sa compagne dans la tombe. Coupable elle l'est, parce que ses grands-parents ont dû la prendre en charge, elle qui leur a pris leur fille unique.

    Ce sont les livres qui feront son éducation et lui serviront de refuge. La vie de famille, qu'elle a choisie trop jeune, ne satisfait pas le rêve d'amour qu'ont fait naître les romans.

    Jean, pour lequel elle quitte mari et enfants sur un coup de tête, se révélera très vite manipulateur et pervers. C'est un coup du sort qui fera de Sarah une femme libre.

  • En 1960, à la tête d'un établissement privé, Emma est au faîte de sa gloire. Elle a conquis Paris et cependant reste très liée à son village natal, dans lequel elle passe toutes les fins de semaine.
    Experte dans l'art d'exploiter les hommes, Emma sait également s'entourer de femmes avec lesquelles elle noue des relations aussi fortes que contradictoires. Seules deux ou trois d'entre elles resteront fidèles à ce personnage aux multiples facettes, guidé par la jalousie et la cupidité souvent, capable d'une amitié sincère et d'une réelle générosité parfois.
    Une vie pleine de rebondissements, avec une fin qui ne l'est pas moins.

  • Pour le reste, pour vous autres humbles, sages et dociles, nobles, innocents et intègres, si mon nom ne vous dit toujours rien de plus clair, rien de plus net que cette honnête princesse baïonnette que je suis dans les plaies sanglantes de vos âmes, appelez-moi seulement Tromal. Je suis la drastique Tromal. Ne m'appelez simplement pas Tromal sans bien penser à qui je peux bien être vraiment derrière ce nom ridicule que je porte et que je supporte. Car si vous le faites, vous risquez de m'épeler trop mal. Et peut-être me confondrez-vous au Mal. Je ne suis pas le Mal. Mon nom est tout simplement Tromal écrit à l'envers...
    Je suis celle qui est comme du sel pour l'équilibre du goût de l'humanité. Je suis l'un des deux poids et l'une des deux mesures des deux poids deux mesures qu'est la fameuse existence qui fait votre existence. Je suis Tromal. Et la Tromal bien indispensable à l'existence.

  • Une famille de voyageurs entame le plus grand des voyages. Les quatre filles étaient aux quatre coins du monde, deux venaient de traverser l'Atlantique à la voile pour rejoindre l'Amérique latine, une troisième était en Indonésie, la quatrième au Laos, tandis que les parents s'apprêtaient à partir à la découverte de la Birmanie.
    Tous au bout du monde, la vie les a projetés dans la maison natale, tous ensemble pour la plus grande aventure humaine, celle qui les conduit au bout de leur être.

  • Angela est malade. Angela s'imagine un univers qui n'existe pas. Mais elle n'est pas la seule. Dans son esprit, dans notre monde ou le sien, certaines choses restent inexplicables. Comme l'impitoyable vérité des exorcistes de Venise, les symphonies amères du paradis, les fantômes qui ne trouvent pas le repos et se lient aux mortels. Les anges qui traversent les siècles ou les meurtriers, avec leurs visions erronées... tandis que les vampires et les monstres cohabitent pour bâtir la ville idéale, l'enfer des humains les rattrape. L'Enfant Qui Se Brise met sa propre vie en danger pour sauver celle des autres. Et finalement, Angela se rend compte que sa propre imagination est aussi son pire ennemi. Mais n'ayez crainte. Vous n'êtes pas fous... eux, le sont... n'est-ce pas ?

  • La poupée est ici l'homme et représente notre désir. Désir ancestral de survoler notre pensée...
    Le coureur dans la voiture rouge s'envola dans les airs en même temps que la lune se levait.

empty