• En 1918, après quatre années de guerre, la colère gronde en Allemagne et les aspirations révolutionnaires se manifestent au grand jour. À Berlin, Thomas Bogen, jeune écrivain socialiste issu de la classe ouvrière, se bat pour un monde meilleur, plus juste et plus libre. Amoureux d'une jeune fille de la bourgeoisie avec qui il vit dans le plus grand dénuement et mû par la haute idée qu'il se fait de son engagement au service de l'Humanité, le jeune idéaliste prend la tête du mouvement révolutionnaire. Mais bien vite, confronté au dogmatisme du Parti, le doute s'empare de lui : ne vaut-il pas mieux livrer le combat des idées plutôt que de faire couler le sang ?

    Ecrit pendant la révolution allemande de 1918-19, Les Journées rouges est un témoignage précieux sur cette période charnière de l'histoire, de la chute de l'Empire à l'avènement de la République de Weimar.

  • Les canons rugissent, des ouragans d'acier balaient hommes et bêtes, les éléments se déchaînent. Sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale, rien n'est épargné à l'agent de liaison Vorhofen et aux hommes qui l'accompagnent. Des Flandres à Verdun, en passant par les Balkans, sur fond de paysages majestueux et de nature hostile, c'est à une description sans détour du quotidien des soldats qu'invite ce roman dans lequel l'auteur, avec une puissance d'évocation rare, pose cette question lancinante : pourquoi ces souffrances, pourquoi la guerre ? L'écriture tout à tour sèche et sauvagement poétique de Zeiz fait de ce texte méconnu une oeuvre singulière, humaniste et profondément marquante.

empty