• Un livre rempart pour se protéger des idées toxiques !Un argument fallacieux, autrement appelé « sophisme » dans la tradition aristotélicienne, est un argument truqué volontairement pour induire l'autre en erreur. Il donne l'apparence d'un raisonnement correct, il a un côté éblouissant, mais l'argumentation y est falsifiée, viciée ou piégée.Fake news, novlangue politique et managériale... les arguments fallacieux reviennent aujourd'hui en force car avec Internet, les sophistes disposent d'une arme de persuasion massive.Dans ce nouvel opus, Luc de Brabandere perce leurs mystères, pour nous permettre de les déjouer. Face à eux, il oppose la pensée critique qui s'avère indispensable lorsque l'on est confronté aux fourberies argumentaires des professionnels du débat ou de la négociation.

  • Les nouvelles technologies ne prennent leur sens que si elles s'accompagnent de nouveaux modèles mentaux.
    Le pétrole fut découvert vers 1850. Mais pendant des dizaines d'années, la seule chose que l'on a fait avec ce pétrole, ce fut de le brûler.
    Vers 1890 seulement se développa l'idée d'un moteur à combustion. La révolution du pétrole fut d'en faire exploser la demande, et pas simplement de l'utiliser comme un substitut facile au charbon.
    Le futur n'est pas le présent sur lequel se rajouteraient des nouvelles technologies, comme un professeur se croyant moderne en convertissant ses syllabus en pdf, ou comme un banquier qui accepte par Internet des ordres de payement qu'il introduit ensuite dans un système comptable développé en 1996. Non, le futur, c'est se poser la question de savoir comment faire ce que l'on doit ou a envie de faire, maintenant que des outils incroyablement puissants sont à notre disposition. Le télétravail, ce n'est pas prendre son travail et le faire à distance. Non, le télétravail c'est se demander comment mieux travailler ou encore faire des choses que l'on n'a jamais faites.
    L'enseignement à distance ne consiste pas à filmer un professeur et le diffuser sur écran. Non, l'enseignement à distance consiste à imaginer de nouvelles formes de pédagogie, car ceux qui sont en âge d'apprendre sont nés avec Internet. Il en va de même de la médecine, de la justice, du journalisme ou de l'entreprise. L'enjeu ne consiste pas à « numériser » ces métiers essentiels, mais plutôt à les réinventer dans un monde devenu numérique. En plus de l'impératif de la transformation digitale, le livre propose une méthode pour la piloter.

  • Mathématiques, informatique, logique. Où l'on découvre que ces trois mondes n'en forment qu'un... qui a mis trois mille ans à se constituer. Une histoire peuplée de chiffres, de raisonnements et d'ordinateurs... mais une histoire avant tout humaine. Car mathématiser la logique a motivé philosophes et savants pendant deux millénaires !
    Le récit de cette combinaison inattendue entre deux disciplines dont on pourrait croire que tout les oppose nous fera rencontrer une vingtaine de personnalités hors du commun. D'Aristote à Leibniz, de Pascal à Boole, de Russell à Shannon, tous les acteurs de cette histoire pour le moins mouvementée rêvaient de pouvoir vérifier la validité d'un raisonnement comme on résout un système d'équations. Gageure ou intuition de génie ? L'informatique a-t-elle répondu au-delà de leurs espérances ? Et demain, comment l'aventure peut-elle se poursuivre ?

  • Quand on parle d'une personne, d'une pensée ou d'un discours « créatif », de quoi parle-t-on exactement ? D'une personne, d'une pensée ou d'un discours qui « sort des cadres établis », nous dit-on. Des cadres ? Ceux des stéréotypes et des idées reçues ? Faut-il alors, pour être plus créatif, penser en dehors de tout contexte ? Non, nous dit ici le spécialiste. En réalité, l'imagination, la créativité, a, comme la pensée rigoureuse à laquelle on l'oppose trop facilement, une logique ! Qu'il ne faut ignorer si l'on veut en faire preuve. Tout l'art consiste en fait à... concevoir de nouveaux cadres de pensée, capables de faire émerger cet instant magique de l'eurêka...
    Des syllogismes grecs aux brainstormings de la Silicon Valley, en passant par l'apport de la psychologie ou des travaux de Lewis Caroll et Allan Turing, Luc de Brabandère, mathématicien reconnu dans les sphères du management et de la gestion d'entreprise, nous invite ici à nous plonger dans l'histoire secrète de la « folle du logis ». Pour mieux la canaliser et en tirer parti !

  • Partez à la découverte des mystères du langage !

    Après avoir traité l'humour, les erreurs de raisonnement, la créativité et les mathématiques, Luc de Brabandere se livre à une enquête passionnante et amusante au coeur du langage et des mots.

    Sans jargon ni références théoriques encombrantes, ce livre captivant vous permettra de comprendre :
    - Pourquoi le langage a justifié la création d'une discipline à part entière : la linguistique.
    - Comment définir un signe, une phrase, un langage...
    - Quelle est la relation que nous entretenons avec les mots. Nous croyons jouer avec eux, mais c'est le contraire : ce sont eux qui se jouent de nous !

  • Comment être plus créatifs ? En « sortant du cadre », nous dit-on, en portant un regard neuf sur ce qui nous entoure. Nous serions donc « dans un cadre » ? Dans quel cadre ? Celui des idées reçues et des stéréotypes ? Une question se pose alors : nous est-il possible de penser en dehors de tout contexte ?
    N'avons-nous pas besoin de ce cadre ? Nous livrerons-nous à quelque expérience-limite - entre dedans et dehors -, comme ces magiciens qui jouent de l'ambiguïté afin qu'émerge l'impossible ? Comme ces philosophes, aussi, qui invitent au décentrement pour ouvrir à la compréhension du monde ? C'est là l'idée maîtresse - et paradoxale ! - de cet ouvrage : le grand art de la créativité consiste à concevoir de nouveaux cadres de pensée. Car l'imagination a sa logique, qu'il est nécessaire de respecter si nous voulons laisser libre cours à notre créativité et à notre inventivité.

    Dans cette nouvelle édition, un nouveau chapitre sur le double lien qu'entretiennent le « cerveau gauche », rigoureux et séquentiel, et le « cerveau droit », aventureux et imagé, renforce la thèse du livre. Viennent en outre l'enrichir : de nombreux exemples puisés dans l'histoire des sciences cognitives (les tables de décisions, la machine de Turing), le regard des psychologues sur la logique (biais cognitifs, gestalt), l'apport des travaux de Lewis Carroll, une vingtaine d'exemples supplémentaires de raisonnements corrects et incorrects et une attention particulière à l'influence des mots et du langage sur la manière de raisonner.

  • Platon vs aristote. une initiation joyeuse a la controverse philosophique Nouv.

  • Tout a un jour été trouvaille : la soie, l'aspirine, la boussole, l'inconscient, la chasse d'eau, la colle, la géométrie, la pile électrique, le crayon, la relativité, la boîte de conserve, le code Morse, les lentilles de contact, Gaston Lagaffe, les surgelés, le parcmètre, le livre de poche, l'iPad, le frisbee, le code-barres, le laser, le test de grossesse, la comptabilité...

    Mais finalement d'où viennent les trouvailles ? Y a-t-il une méthode sûre pour trouver ? Comment se différencient la découverte, l'invention et la création ? Comment Louis Braille a-t-il permis aux aveugles de lire ? Et pourquoi Thomas Edison a-t-il construit une chaise électrique ?

    Luc de Brabandere apporte ici des éléments de réponse. Dans le style des autres ouvrages de cette série consacrés aux histoires drôles, aux erreurs quotidiennes et aux mathématiques, il dissèque les mécanismes de la créativité.

  • Créativité et mathématiques ne font pas bon ménage dans l'inconscient collectif.
    Pourtant, à l'heure d'Internet, il existe bien une manière de revisiter la géométrie, l'algèbre ou même la logique. Il suffit de prendre un peu de distance par rapport aux calculs, de se donner quelques libertés par rapport à l'histoire, de changer de point de vue. Que l'on ne se méprenne pas, aucun compromis n'est fait avec la rigueur qui est l'essence même des mathématiques. Mais avec un zeste d'humour, une bonne dose de philosophie et quelques mises en perspective originales, ce qui est abstrait et gris peut utilement devenir imagé et coloré.
    En vagabondant à travers l'histoire et l'application des mathématiques, les auteurs se livrent ici à un jeu de vulgarisation d'une saveur et d'une subtilité inédites

  • L'erreur est partout, l'erreur est humaine.
    Penser, c'est se tromper ! Dans cette deuxième édition, Luc de Brabandere et Anne Mikolajczak nous proposent de revisiter nos erreurs quotidiennes à travers le prisme de la déduction et de l'induction, deux démarches essentielles de notre pensée.
    Quand on déduit, le risque est de penser mal ; quand on induit, de ne pas penser assez. Depuis l'Antiquité, les philosophes ont cherché à comprendre pourquoi nous nous trompons et se sont attachés à formaliser les façons de penser juste.
    Plus près de nous, c'est aux psychologues que l'on doit d'avoir mis en avant le rôle d'autres règles de pensée que celles de la logique : des règles intuitives, inconscientes, rapides, appelées « heuristiques ». Indispensables, ces raccourcis mentaux peuvent pourtant se transformer en courts-circuits et biaiser jugement et raisonnement : ce sont les fameux "biais cognitifs". Nous nous trompons tous les jours parce qu'il n'est pas rationnel de passer ses journées à essayer de ne pas se tromper.
    La bonne attitude consiste plutôt à être conscients des biais inévitables, car penser sans point de vue est impossible, tout en évitant les biais qui polluent inutilement. A travers un éventail de mises en situation, d'exemples et de tests plus étonnants les uns que les autres, les auteurs nous invitent à penser mieux et à penser plus.

  • 4e édition du Plaisir des idées , cet ouvrage de Luc de Brabandere est le volet concret et pratique de La Valeur des idées. Il comporte plusieurs nouveaux chapitres , notamment sur les biais cognitifs et les scénarios. Le chapitre sur les biais cognitifs, astuces et limites de notre raisonnement, se penche sur les règles de pensée intuitives, inconscientes et rapides et montre comment ces raccourcis mentaux, tout indispensables qu'ils soient, peuvent se transformer en " court- circuits". Les exemples ne manquent pas: derrière une perte colossale ( SG), un krach, un échec commercial ( Coca Cola), une erreur de casting ( Luc Ferry ministre), un vent de panique.. il y a toujours un biais cognitif. De même, la méthode des scénarios est un outil privilégié de prospective et permet de produire en peu de temps plusieurs simulations d'avenir contrastées. Plusieurs exemples de cas du BCG figurent dans ce livre. Comme dans ses autres oeuvres, Luc de Brabandere associe rigueur, humour et culture. Le texte est illustré de nombreux cartoons pleins d'humour.

  • " Faire la différence ! " Telle a toujours été la clé du succès pour une entreprise, et aujourd'hui, à l'heure de la surinformation et de la surcommunication, plus que jamais ! Seule l'émergence d'idées nouvelles traduites en produits, services ou process, peut encore garantir un avantage concurrentiel durable...
    à condition de bien en comprendre les mécanismes et les enjeux. Le Management des idées propose au responsable d'entreprise de passer de la créativité à l'innovation : - changer sa perception : susciter une culture de l'imagination parmi ses collaborateurs, retenir les meilleures suggestions et se donner les moyens de les mettre en oeuvre ; - changer la réalité : considérer les idées comme une ressource stratégique à part entière, apprendre à les gérer et à les exploiter à travers des mécanismes de filtre, de tri et de combinaison.
    Véritable manuel de créativité destiné à tout manager participant à un processus de changement, cette deuxième édition s'enrichit de nouvelles analyses et de nouveaux exercices ; elle a été entièrement restructurée en fonction de trois axes de réflexion clés : Pourquoi penser ? À quoi penser ? Comment penser ? qui représentent les trois temps d'une approche professionnelle de l'innovation.

  • Une philosophie et une méthodologie radicalement nouvelles de la créativité par les experts du Boston Consulting Group Pour devenir plus créatif et parvenir à LA bonne idée, il ne suffit pas de simplement penser en dehors des cadres. Le vrai défi consiste à construire de nouveaux cadres. Si la plupart des organisations ne parviennent pas à réaliser de sauts imaginatifs suffisants pour s'assurer un succès à long terme, ce n'est pas faute d'idées nouvelles, mais plutôt parce qu'elles ne savent pas en tirer tout le potentiel.

    Pour retrouver la pleine puissance de la pensée créative et atteindre LA bonne idée, c'est donc de nouveaux modèles mentaux dont nous avons besoin. Luc de Brabandere et Alan Iny nous expliquent comment y parvenir en nous invitant à penser le monde autrement et à le regarder avec un oeil neuf, en cinq étapes essentielles :


    Douter de tout, toujours, en s'éloignant de sa zone de confort et en mettant au défi ses préjugés.

    Réexaminer le monde pour se poser les bonnes questions.

    Apprendre comment créer beaucoup d'idées nouvelles et passionnantes.

    Évaluer, hiérarchiser et sélectionner les idées porteuses de succès.

    Favoriser un nouveau type de processus créatif, pratique et durable.


    C'est de cette manière seulement que les organisations pourront libérer leur créativité et en tirer profit, que ce soit en matière de stratégie, d'innovation, de prise de décision ou d'investissement, et ainsi mieux se préparer à l'avenir.

  • Two leading Boston Consulting Group experts outline a new model of practical creativity that challenges business professionals to evaluate customers, goals and companies in engaging alternative ways, explaining how to develop strategies for effective and adaptive business environments.

  • Comment présenter dans un même plan des sujets aussi différents que les débuts de l'informatique, la caverne de Platon, les règles de la logique ou l'éthique de Spinoza ? Par où commencer ? Comment terminer ? Le fil conducteur qui relie tous ces sujets est la créativité. Plus exactement la passion pour les idées nouvelles, qui a conduits les auteurs à découvrir les idées anciennes, tant en sciences qu'en philosophie, autour d'une question centrale englobant toutes les autres : comment pense-t-on ?
    La métaphore d'un réseau de transport, le plan de métro parisien, s'est alors imposée : chaque station porte le nom d'un philosophe ou d'un scientifique car l'histoire des Idées est avant tout celle des hommes et des femmes qui les ont eues ; les liens, les passerelles, les croisements expriment l'interconnexion des connaissances, car les disciplines n'ont pas de frontière précise et aucun géant de la pensée ne peut être enfermé dans un seul champ de recherche.
    Le résultat : 14 lignes thématiques, de « philosophie » à « humour » en passant par « logique », « épistémologie » ou « perception » et, bien sûr, « créativité » et « prospective », pour découvrir de façon amusante et vivante les grands penseurs, depuis Platon jusqu'à Serres, en passant par Montaigne, Rousseau, Kant mais aussi Bacon, Hume, Camus et Foucault.
    Ouvert par le plan de la ligne, chaque chapitre est illustré de dessins humoristiques et de photos.

  • Synthèse enrichie, actualisée et profondément réorganisée des trois précédentes publications de Luc de Brabandère, Le Management des idées, Le Plaisir des idées et Le Sens des idées, voici un livre de référence sur la créativité. Cet ouvrage propose au manager un chemin de lecture qui va des fondements de la créativité à sa pratique. Des réflexions de fond côtoient des modèles opérationnels, des outils concrets et de nombreux exemples. L'ouvrage est organisé en 11 chapitres dont chaque titre est constitué d'un couple de mots qui n'a de contradictoire que l'apparence. "Distinguer pour unir" : loin de s'exclure l'un de l'autre, ces mots sont liés et se renforcent comme les parties d'un tout aux fonctions différentes. Le chapitre 6 sur l'approche prospective est totalement nouveau. Des dessins humoristiques de Cartoon base illustrent l'ouvrage.

empty