Confession d'un porte-drapeau déchu

Confession d'un porte-drapeau déchu

À propos

Emigré à paris, kim s'adresse à son ami d'enfance, arkadi.
Avant d'être séparés à l'âge de quatorze ans, les deux garçons ont grandi ensemble dans un hameau communautaire, non loin de leningrad.
Kim et arkadi vivent des années heureuses. tous deux pionniers dans un mouvement de jeunesse, ils marchent fièrement vers l'horizon radieux que leur promettent les films de propagande, au rythme des chants qui célèbrent les héros de la guerre et la figure mythique du travailleur.
Mais certains silences des parents sont lourds de sous-entendus. peu à peu émerge en eux le sentiment qu'on les dupe.
Et pour l'adulte aux yeux depuis longtemps dessillés, la nostalgie est double : à celle des scènes de l'enfance que la mémoire baigne d'une lumière neigeuse, vient s'ajouter celle, plus inattendue, de l'époque du mensonge et de l'aveuglement.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070401147

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.7 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    103 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Andreï Makine

Andreï Makine est né en 1957 en Sibérie. Le Testament français a reçu les prix Goncourt et Médicis en 1995. Ses romans La Musique d'une vie, La Femme qui attendait et L'Amour humain sont disponibles en Points.

empty